Tina Bosi

Tina Bosi, chorégraphe et thérapeute, a toujours dansé et fait danser. Durant 14 ans, elle a donné des cours de danse à Namur. Sa passion et sa connaissance du corps passent aussi par les 16 années d’infirmière urgentiste en réanimation au CHU. Elle cesse cette activité pour se consacrer à la danse et à la direction de son école de thérapie manuelle. Tina Bosi a créé, à partir de documentations antiques et médiévales, un ensemble de postures en mouvement. Avec Frank Lalou, elle nomme ses 22 gestuelles : la TÉHIMA, harmonie en hébreu. Le texte principal sur lequel s’appuie son enseignement est le Sépher Yétsira. Tina Bosi a su trouver les enchaînements qui permettent dans l’action de stimuler les zones décrites dans ce Sépher Yétsira. Un véritable Yoga ou Taï-Chi hébraïque est né de ses recherches. En 2012, elle ouvre une première école de TÉHIMA à Paris et forme des enseignants venus de toute la France et de l’Europe. Durant une année, elle collabore avec Arouna Lipchitz, créatrice de la voie de l’amoureux. Elle comprend la dimension avant-gardiste de la Téhima et propose à Tina Bosi de collaborer à travers des ateliers sur les lettres hébraïques et la Téhima. Depuis 2013, Annick de Souzenelle adopte comme discipline corporelle liée à son enseignement : la Téhima. En 2015, Tina Bosi et Frank Lalou proposent, dans le cadre du centre international de Téhima, des séminaires et des stages à Nice, à Vence, en Ardèche, en Dordogne, à Biarritz, en Suisse et en Belgique. Avec la réussite et l’ampleur de cette nouvelle discipline corporelle, Tina Bosi s’entoure d’une équipe qu’elle forme et qui l’accompagne dans le développement de l’école de Paris sur deux nouvelles localités : Nice et Lauzanne.
Frank Lalou est un calligraphe de réputation internationale, il compte une centaine d'expositions en France, Japon, USA, Maroc, Angleterre, Canada. Parallèlement à sa carrière de plasticien, il se passionne pour l'édition, en tant qu'illustrateur, mais aussi en tant qu'écrivain et essayiste dans des domaines divers : biblique, archéologique, poétique et pédagogique. Il a publié une quarantaine de livres. dont La calligraphie de l'Invisible, Le Grand Livre du Cantique des Cantiques, Les Psaumes chez Albin Michel, son éditeur principal, Genèses, les lettres hébraïques, chez Alternatives. Polygraphe polymorphe, il applique la calligraphie à de nombreux supports : vitraux (château de Pauligne), verrière (la plus grande calligraphie d’Europe sur la façade de l’Eglise N.D. d’Espérance à Paris), sculpture, tapis, bijoux, vêtements, vidéo, mobilier, jardins. En 2000, grâce à son invention du calamophone (voir vidéo ci-dessus) il arrive enfin à concilier son autre grande passion : la musique, dans des performances et des spectacles Ses années de formation musicale peuvent trouver par ce biais un écho dans sa vie d’artiste.

Fabien Berraïs

Professeur / Assistant de Téhima

Fabien Berraïs exerce la psychothérapie psychanalytique et humaniste & Psychologie des Profondeurs depuis 17 ans. Au fil des années, il s’est aussi formé à l’Art-Thérapie, la sexothérapie, la Gestalt, l’Hypnose Ericksonienne et la P.N.L. En plus de son activité de thérapeute, Fabien est professeur/assistant de Téhima. Il offre des cours hebdomadaires à Nice et participe en tant qu’assistant à la formation professionnelle de Téhima à Paris.

Luigina Lamacchia

Professeure / Assistante de Téhima

Née en 1974 en Suisse, Luigina se forme dans le domaine bancaire avant de découvrir le monde thérapeutique. En 2000, elle quitte le commerce pour se consacrer pleinement à l’évolution et au bien-être de l’Humain et ouvre son 1er espace bien-être en tant que praticienne en ayurvéda et autres thérapies manuelles. En 2009, la rencontre avec la Téhima change sa vision de thérapeute et elle décide d’accompagner les gens dans le mouvement, afin qu’ils puissent développer une perception plus précise de leur corps. En 2017, le premier centre de Téhima suisse ouvre ses portes à Renens. Luigina participe en tant qu'assistante à la formation professionnelle de Téhima à Paris.